Instances

  • Accueil
  • Instances
  • Réseau parlementaire de lutte contre le VIH/sida, la tuberculose et le paludisme

Réseau parlementaire de lutte contre le VIH/sida, la tuberculose et le paludisme

Le Réseau parlementaire de lutte contre le VIH/sida a été créé par l’Assemblée parlementaire de la Francophonie, en partenariat avec ONUSIDA suite à la résolution sur le renforcement de la lutte contre le VIH/SIDA en Afrique adoptée à Yaoundé le 7 juillet 2000. Lors de la 40e Session de l’APF tenue à Ottawa en juillet 2014, une résolution a été adoptée afin d’élargir le mandat du Réseau à la lutte contre la tuberculose et le paludisme.

Espace d’échange et de confrontation des idées et des stratégies, le Réseau est aussi un lieu de sensibilisation et de promotion d’actions en matière de lutte contre les trois maladies. Il constitue un instrument efficace d’information et de plaidoyer au service des parlements.

Les objectifs du Réseau sont de :
• Participer activement au partenariat international de lutte contre le VIH/sida, la tuberculose et le paludisme ;
• Sensibiliser les populations au sujet de ces maladies et des meilleurs moyens de les prévenir et de les guérir ;
• Promouvoir l’échange d’informations et d’expériences dans le but de mieux identifier et appliquer les pratiques exemplaires dans la lutte contre le VIH/sida, la tuberculose et le paludisme ;
• Faire valoir et renforcer le rôle des parlementaires dans la lutte contre ces maladies.

Placé sous la responsabilité de la Commission de l’éducation, de la communication et des affaires culturelles (CECAC), le Réseau se réunit une fois par an et collabore étroitement avec l’ONUSIDA, le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, l’Organisation mondiale de la santé, le Global TB Caucus, Action santé mondiale et Roll Back Malaria.

Le Réseau est composé de l’ensemble des sections de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie qui sont représentés par un coordonnateur. Ces coordonnateurs sont des parlementaires qui sont engagés dans leur section respective en matière de lutte contre les trois maladies et qui mettent en œuvre les actions découlant des réunions du Réseau.

Le suivi des activités du Réseau est assuré par le rapporteur de la CECAC chargé des questions relatives au VIH/sida, à la tuberculose et au paludisme. Ce poste est nommé par l’Assemblée régionale Afrique de l’APF. Il est désigné informellement sous l’appellation de « coordonnateur » du Réseau.

Instance décisionnelle du Réseau :

Président M. Didier Berberat Suisse
Rapporteure de la CECAC chargé des questions relatives au VIH/sida, à la tuberculose et au paludisme Mme Iphigénie Mukandera Rwanda
Contact APF M. Simon Larouche

Voir aussi  :
Les origines du Réseau
Statuts du Réseau parlementaire de lutte contre le VIH/sida, la tuberculose et le paludisme