Actualités

L’APF appelle au respect constitutionnel de l’immunité parlementaire en Côte d’Ivoire

18 janvier 2019

L’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF) qui rassemble 87 parlements dans le monde rappelle son attachement non négociable au respect du principe d’immunité parlementaire au sein de l’espace francophone.

Elle rappelle également que seul le Bureau d’une assemblée parlementaire est habilité à lever, au cas par cas et dans certaines circonstances exceptionnelles, l’immunité parlementaire qui protège les députés et les sénateurs pendant la durée de leur mandat.

L’APF a pris connaissance avec surprise de l’incarcération d’un député de la République de Côte d’Ivoire.

Suite à la décision du Bureau de l’Assemblée nationale ivoirienne présidé par M. Guillaume Kigbafori Soro, l’APF demande en conséquence la libération de M. Alain Lobognon, député de la République de Côte d’Ivoire, élu de Fresco, ainsi que le respect de l’immunité parlementaire de l’ensemble des députés ivoiriens parmi lesquels, M. Jacques Ehouo, député la République de Côte d’Ivoire, élu du Plateau.

M. Jacques Krabal, député (France), Secrétaire général parlementaire de l’APF, en lien avec M. Christophe-André Frassa, sénateur (France), Président de la Commission politique de l’APF, ajoute qu’il suivra avec la plus grande attention l’évolution de ces situations.