Actualités

Les parlementaires francophones réitèrent leur engagement dans la lutte contre le VIH/sida, la tuberculose et le paludisme à Lomé

5 octobre 2018

Les membres du Réseau parlementaire de lutte contre le VIH/sida, la tuberculose et le paludisme de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie se sont réunis à Lomé, au Togo, les 3 et 4 octobre pour faire un état des lieux sur ces pandémies et appuyer ses membres dans cette lutte. Ils ont interpellé tous les chefs d’État et de gouvernement de la Francophonie pour leur demander d’impulser une dynamique internationale ambitieuse contre les grandes pandémies en vue de la sixième conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial qui aura lieu à Lyon, en France, le 19 octobre 2019.

Tenue à l’invitation du président de l’Assemblée nationale du Togo, Monsieur Dama Dramani, cette réunion a rassemblé plus d’une trentaine de participants provenant d’Afrique, d’Europe et des Amériques.

Les parlementaires ont pu échanger avec le Dr Christian Mouala, directeur du Programme ONUSIDA à Lomé, sur le rapport intitulé : « Un long chemin reste à parcourir - combler les écarts, rompre les barrières, réparer les injustices ». Ils ont également entendu Mme Mianko Ramaroson, conseillère en droits humains et en question de genre à ONUSIDA, sur les droits humains et le VIH. Mme Akouvi Aidam, responsable de relations avec les bailleurs de fonds du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme leur a présenté les avancées dans la lutte contre les pandémies et les nouvelles menaces qui pèsent sur ces efforts.

Mme Juliette Paule Zingan, députée à l’Assemblée nationale du Sénégal, a présenté l’expérience sénégalaise dans les financements nationaux en santé. M. Gabriel Serville, député à l’Assemblée nationale française et membre du Global TB Caucus et Mme Sophie Millot, chargée de plaidoyer à Action santé mondiale ont détaillé pour les membres du Réseau le coup de projecteur à l’international sur la tuberculose. Enfin, M. Christian Tshimbalanga Mwata, consultant international VIH et droits humains du Bureau régional du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) d’Addis Abeba a échangé avec les parlementaires sur la pénalisation de la transmission du VIH dans l’espace francophone.

Les membres du Réseau ont pu réaliser des visites de terrain pour voir les avancées concrètes du Togo dans la lutte contre ces pandémies. Ils ont ainsi visité le centre de prise en charge pour l’élimination de la transmission du VIH de la mère à l’enfant (eTME) et le centre d’excellence communautaire d’Espoir Vie Togo (EVT).

Le Président du Réseau, Didier Berberat, Conseiller aux Etats (sénateur), Suisse, a déclaré suite à cette réunion de Lomé : « Le Réseau de lutte contre le VIH/sida, la tuberculose et le paludisme est un maillon important dans cette lutte qui nécessite l’engagement de tous : les ministères de la Santé nationaux, les chercheurs, les bailleurs de fonds et, bien entendu, les parlementaires. Ce n’est que par la mise en commun de nos efforts et par la force de nos parlements et de ses membres que nous pouvons espérer un jour vaincre ces fléaux. »