Actualités

  • Accueil
  • Actualités
  • Actualités
  • L’Assemblée parlementaire de la Francophonie et la filière céréalière française mobilisées pour le Liban

L’Assemblée parlementaire de la Francophonie et la filière céréalière française mobilisées pour le Liban

18 septembre 2020

Un mois et demi après l’explosion tragique qui a laissé la ville de Beyrouth dans un état de ruine, le Liban fait appel à la solidarité internationale et peut compter sur l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF).

Le Secrétaire général parlementaire, Jacques Krabal, a accueilli au siège de l’APF à Paris ce mercredi 16 Septembre 2020, son Excellence Rami Adwan, Ambassadeur du Liban en France et le président de l’Association nationale de la meunerie française (ANMF), Jean François Loiseau. Etaient également présents, la Secrétaire générale adjointe de l’ANMF, Aurore Bescond, et David Bourgeois, meunier à Verdelot en Seine et Marne ainsi que M. Ibrahim Azar Président de la section libanaise de l’APF qui a assisté à la séance par visioconférence.

Au menu des échanges, la question de l’organisation et de l’acheminement de l’aide alimentaire vers le Liban offerte par la filière céréalière française.

L’Ambassadeur du Liban, Rami Adwan s’est réjoui de la double mobilisation institutionnelle et privée à l’initiative de l’APF, « une institution dont l’excellence mérite d’être mieux connue ». Il a également plaidé pour que « cette action ne s’inscrive pas seulement dans une réponse urgente mais sur le long terme et avec en perspective une résilience durable ». C’est un appel à la solidarité et à l’aide internationale, auquel est sensible le Secrétaire général parlementaire, Jacques Krabal, qui souhaite la mobilisation de l’ensemble des parlements francophones pour une contribution plus coordonnée et efficace. Abondant dans le même sens, le président de la section libanaise de l’APF, Ibrahim Azar a rappelé la nécessité d’impliquer les institutions libanaises ainsi que les associations et ONGs dans une forme de partenariat au-delà de la crise de confiance qui existe au Liban vis-à-vis des politiques et des acteurs institutionnels. La solidarité des meuniers s’est matérialisée par l’acheminement de 500 tonnes de farine et 100 tonnes de sucre. Le Président de l’association des meuniers de France, Jean François Loiseau a invité l’APF à inscrire son action dans une perspective de co-développement en mettant en lien les différentes filières nationales et en aidant à leur structuration pour un partenariat gagnant-gagnant.

Il suggère également le recours à des organisations internationales comme la FAO et le PAM pour l’achat et la distribution de denrées de 1ère nécessité et souhaiterait que la Francophonie parlementaire dispose d’un potentiel qu’elle pourrait davantage exploiter pour apporter des solutions concrètes aux pays en crise alimentaire.