Actualités

L’Assemblée nationale de la République de Serbie confirme sa volonté de devenir membre associé de l’APF

20 décembre 2018

Le Secrétaire général parlementaire, M. Jacques Krabal (député, France), a effectué une mission en Serbie du 18 au 19 décembre 2018. Cette mission avait pour but de se rendre compte des actions concrètes en faveur de la Francophonie en vue du changement de statut demandé par la section serbe.

Au cours de sa mission, M. Jacques Krabal a rencontré le Vice-président de l’Assemblée nationale de la République de Serbie, M. Vladimir Marinković, la Présidente de la section serbe de l’APF, Mme Jadranka Jovanović, la Vice-présidente de la Commission des affaires étrangères de l’Assemblée nationale, Mme Dubravka Filipovski et la coordinatrice nationale pour la Francophonie au sein du Ministère des affaires étrangères, Mme Ivana Stankovic. Le Secrétaire général parlementaire a également rencontré le directeur de l’Institut français, M. Jean-Baptiste Cuzin, et l’Ambassadeur de France, M. Frédéric Mondoloni, ainsi que le groupe des ambassadeurs francophones à Belgrade.

Lors de ces rencontres, le Secrétaire général parlementaire a félicité la Serbie pour l’obtention du statut de membre associé à l’Organisation internationale de la Francophonie et s’est réjoui de la constitution du nouveau groupe des ambassadeurs francophones de Serbie qui montre la dynamique francophone dans le pays. L’Assemblée nationale serbe a confirmé sa volonté de devenir membre associé de l’APF et devrait envoyer un rapport à l’appui de sa demande dans les semaines à venir.

M. Jacques Krabal a également rappelé la longue amitié qui lie la Serbie et la France ainsi que le rôle déterminant de la Serbie lors de la première guerre mondiale : « C’est assurément la Première Guerre Mondiale qui restera dans notre mémoire collective comme le ciment de l’amitié franco-serbe, déjà bien ancrée entre nos deux pays. Et si le devoir de mémoire s’impose, il doit aussi faire faire écho à une ambition de paix pour tous les peuples. Elle doit demeurer notre exigence première. La Francophonie, par ses valeurs de fraternité et son rayonnement international, porte cette ambition essentielle pour les générations actuelles et à venir au service de la paix, de la coopération et de la solidarité.  »